Lucie Lebreton – NIETZSCHE, LECTEUR DE PASCAL. « LE SEUL CHRÉTIEN LOGIQUE »

Lucie Lebreton

Nietzsche, lecteur de Pascal

«  Le seul chrétien logique »

« Non seulement je lis, mais j’aime Pascal. » L’hommage réitéré que Nietzsche adresse au penseur français n’a guère retenu l’attention des commentateurs.

Il semble que cette affection ait gêné, dérouté même. Comment, en effet, l’« anti-chrétien », l’athée « de rigueur » et « d’instinct » aurait-il pu sincèrement aimer le pieux janséniste, qui portait le cilice, croyait aux miracles, et consacra les dernières années de sa vie à l’écriture d’une apologie du christianisme ? Cette admiration n’a pas été prise au sérieux, parce que tout invitait à y voir une fantaisie, une extravagance, une provocation même, chez ce penseur qui aime tant choquer. Nietzsche nous avertit cependant qu’il se joue bien davantage dans cet attachement, comme en 1885 lorsqu’il écrit : « Il ne s’est rien passé depuis Pascal: face à lui, les philosophes allemands n’entrent pas en ligne de compte. » Afin d’élucider ce qui pourrait bien apparaître comme une énigme, cette étude entreprend d’examiner la place et le rôle accordés à Pascal dans la pensée de Nietzsche.

 

Honoré Champion

586 pages

ISBN : 2745359436

mai 2023



Citer ce billet
Patrick Wotling (2023, 26 juin). Lucie Lebreton – NIETZSCHE, LECTEUR DE PASCAL. « LE SEUL CHRÉTIEN LOGIQUE ». GIRN. Consulté le 18 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/p24e

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.