NIETZSCHE ON MAKING SENSE OF NIETZSCHE / COMPRENDRE NIETZSCHE SELON NIETZSCHE

Nietzsche On Making Sense of Nietzsche/Comprendre Nietzsche selon Nietzsche

sous la direction de Martine Béland, Céline Denat, Chiara Piazzesi

et Patrick Wotling

 

      Nietzsche’s thought is made difficult by the new position he carves out for philosophy by ridding it of the prejudices that have always and unwittingly undermined it. Interestingly, his texts’ typical difficulties, traps, pitfalls, and challenges have been noticed and gradually investigated. But commentators rarely note that Nietzsche does not merely abandon his readers to obscurity and mystery. On the contrary, he drops clues — especially during his last active years — in order to show to the rigorous reader the path of adequate reading, i.e. of philologically rigorous reading. One of his most original traits is that his texts integrate a theory on reading and offer — albeit in a disseminated and challenging way — indications as to how he wishes to be read.

     La pensée nietzschéenne est difficile du fait de la position sans équivalent que lui confère son souci de reconstruire la réflexion philosophique en la débarrassant des préjugés qui l’ont toujours minée à son insu. Or, sila difficulté des textes, les pièges et les défis qui sont une des marques de sa manière de procéder ont été notés, et progressivement approfondis, par les commentateurs, on a beaucoup moins remarqué que Nietzsche ne se contente pas d’abandonner son lecteur à l’obscurité et au mystère. Bien au contraire, en particulier dans les dernières années de son activité, il égrène des indices destinés à mettre le lecteur rigoureux sur la voie de la lecture adéquate, c’est-à-dire philologiquement rigoureuse. Car c’est bien là l’une de ses originalités foncières : ses textes intègrent une théorie de la lecture, et offrent, de manière il est vrai disséminée et difficile à saisir, des indications sur la manière dont il veut être lu.

Pour consulter la table des matières : https://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100999150&fa=sommaire

Pour citer cet ouvrage :

Nietzsche on Making Sense of Nietzsche / Comprendre Nietzsche selon Nietzsche, sous la direction de M. Béland, C. Denat, C. Piazzesi et P. Wotling, Reims, Editions et presses de l’université de Reims (Épure), coll. Langage et pensée, 2021.

 

Reims

EPURE (Éditions et Presses de l’Université de Reims)

2021

300 pages

ISBN : 978-2-37496-122-4

 

THE COMPLETE WORKS OF FRIEDRICH NIETZSCHE, Vol. 9, edited by Alan D. Schrift, Stanford University Press

Friedrich Nietzsche — The Case of Wagner / Twilight of the Idols / The Antichrist / Ecce Homo / Dionysus Dithyrambs / Nietzsche Contra Wagner

Translated by Adrian Del Caro, Carol Diethe, Duncan Large, George H. Leiner, Paul S. Loeb, Alan D. Schrift, David F. Tinsley, and Mirko Wittwar, The Complete Works of Friedrich Nietzsche, vol. 9

 

The year 1888 marked the last year of Friedrich Nietzsche’s intellectual career and the culmination of his philosophical development. In that final productive year, he worked on six books, all of which are now, for the first time, presented in English in a single volume. Together these new translations provide a fundamental and complete introduction to Nietzsche’s mature thought and to the virtuosity and versatility of his most fully developed style.

The writings included here have a bold, sometimes radical tone that can be connected to Nietzsche’s rising profile and growing confidence. In The Antichrist, we are offered an extended critique of Christianity and Christian morality alongside blunt diagnoses of contemporary Europe’s cultural decadence. In Dionysus Dithyrambs we are presented with his only work composed exclusively of poetry, and in Twilight of the Idols we find a succinct summary of his mature philosophical views. At times the works are also openly personal, as in The Case of Wagner, which presents Nietzsche’s attempt to settle accounts with his former close friend, German composer Richard Wagner, and in his provocative autobiography, Ecce Homo, which sees Nietzsche taking stock of his past and future while also reflecting on many of his earlier texts.

Scrupulously edited, this critical volume also includes commentary by esteemed Nietzsche scholar Andreas Urs Sommer. Through this new collection, students and scholars are given an essential introduction to Nietzsche’s late thought.

 

Stanford, Stanford University Press

January 2021

816 pages

Hardcover ISBN: 9780804728829

Paperback ISBN: 9781503612549

NIETZSCHE. LES TEXTES DE 1888

Nietzsche. Les textes de 1888

sous la direction de Céline Denat et Patrick Wotling

Si biographiquement, l’année 1888 est une fin, philosophiquement en revanche, elle est un commencement. Et c’est bien ainsi que Nietzsche la concevait. Une nouvelle phase de son activité s’ouvre en effet avec la réalisation des textes conçus durant cette période : le passage à la mise en œuvre du renversement des valeurs. C’est fondamentalement celui-ci qui est annoncé et justifié, dans ces ouvrages composés à chaque fois de manière fulgurante, principalement à l’automne, au cours de cette année dont Nietzsche ignorait qu’elle serait la dernière de sa vie intellectuelle. C’est donc sous l’angle strictement philosophique qu’il convient d’interroger ce nouveau commencement : quelles sont les composantes essentielles que Nietzsche met en avant dans les écrits qu’il rédige en 1888 ? En quoi ces textes diffèrent-ils (s’ils en diffèrent) des ouvrages publiés antérieurement ? En quoi l’un de ces ouvrages est-il censé inaugurer concrètement le renversement de toutes les valeurs C’est sur ces questions qu’a choisi de se pencher le Groupe International de Recherches sur Nietzsche pour son onzième congrès, réuni à Nice cent trente ans exactement après la dernière année de la production intellectuelle du philosophe.

Pour consulter la table des matières : https://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100424540&fa=sommaire

Pour citer cet ouvrage :

 Nietzsche. Les textes de 1888, sous la direction de C. Denat et P. Wotling, Reims, Editions et presses de l’université de Reims (Épure), coll. Langage et pensée, vol. 14, 2021, 334 p.

Reims

EPURE (Éditions et Presses de l’Université de Reims)

Janvier 2021

334 pages

ISBN : 378 2 37496 121 7

Keith Ansell-Pearson, Rebecca Bamford. NIETZSCHE’S DAWN: PHILOSOPHY, ETHICS, AND THE PASSION OF KNOWLEDGE

Keith Ansell-Pearson, Rebecca Bamford.

Nietzsche’s Dawn: Philosophy, Ethics, and the Passion of Knowledge

   Published in 1881, Dawn: Thoughts on the Presumptions of Morality (sometimes translated as Daybreak) was written at a turning point in Nietzsche’s intellectual life and marks a significant departure from the German philosophical tradition of the nineteenth century. Though groundbreaking in many ways, Dawn remains the least studied text in Nietzsche’s body of work, but has experienced a resurgence of interest as trends in contemporary research have focused on Nietzsche’s naturalism and his futurism. In Nietzsche’s Dawn: Philosophy, Ethics, and the Passion of Knowledge, authors Keith Ansell-Pearson and Rebecca Bamford undertake a thorough analysis of the second installment in Nietzsche’s so-called free spirit trilogy.

   Nietzsche’s Dawn articulates Dawn’s nascent contributions to the signature doctrines of Nietzsche’s mature scholarship, and examines the continuing relevance of his critique of fear, superstition, and moral and religious fanaticism. Ansell-Pearson and Bamford highlight Dawn’s social-psychological insights and its critical reflections on traditional morality, making connections with recent scholarship on skepticism, ethical naturalism and experimentalism, and the art of living well. The volume opens with an introduction to Dawn and to reading Nietzsche’s work, surveying his literary and philosophical influences to give a full picture of Dawn’s cultural and ideological context. Later chapters address a wide range of topics relevant to Dawn, including presumptions of customary morality, hatred of the self, free-minded thinking, and the commitment to the pursuit of the passion of knowledge.

   Original and incisive, Nietzsche’s Dawn imaginatively explores one of Nietzsche’s most underappreciated major works, and is essential reading for scholars and interpreters of Nietzsche and his middle-period writings, as well as general readers with an interest in his life and thought.

 
 

Wiley Blackwell

2020

288 pages

ISBN : 978-1-119-69366-6

 

 

Vanessa Lemm. HOMO NATURA. NIETZSCHE, PHILOSOPHICAL ANTHROPOLOGY AND BIOPOLITICS.

Vanessa Lemm

Homo Natura. Nietzsche, Philosophical Anthropology and Biopolitics.

 

 

Nietzsche coins the enigmatic term homo natura to capture his understanding of the human being as a creature of nature and tasks philosophy with the renaturalisation of humanity.

Following Foucault’s critique of the human sciences, Vanessa Lemm discusses the reception of Nietzsche’s naturalism in philosophical anthropology, psychoanalysis and gender studies.

She offers an original reading of homo natura that brings back the ancient Greek idea of nature and sexuality as creative chaos and of the philosophical life as outspoken and embodied truth, perhaps best exemplified by the Cynics’ embrace of social and cultural transformation.

 

Edinburgh

Edinburgh University Press

2020

216 pages

ISBN : 9781474466721

 

 

 

 

 

 

 

HUMAIN, TROP HUMAIN I. Traduction inédite, présentation et notes de Patrick Wotling

Friedrich Nietzsche – Humain, trop humain I

Traduction inédite, présentation et notes de Patrick Wotling

À sa parution en 1878, Humain, trop humain laisse les lecteurs perplexes : on n’y reconnaît pas l’auteur de La Naissance de la tragédie. Pourtant, la rupture entre les deux ouvrages n’est pas aussi radicale qu’on a voulu le penser. C’est bien plutôt un mouvement d’affirmation de soi, profond et déterminant, qui se manifeste dans ce nouveau livre. Libéré de ses influences passées, Nietzsche réinvestit ses interrogations sur un mode nouveau et, ce faisant, consolide sa propre manière de philosopher.

L’évolution la plus frappante est stylistique : Nietzsche adopte pour la première fois la forme aphoristique, conforme à sa pensée, anti-dogmatique, qui procède par essais, hypothèses, multiplication des points de vue. D’où un changement de méthodologie : à rebours de la tradition philosophique, il rejette les perspectives fixistes de la métaphysique et prône une logique interprétative. Se plaçant sur le terrain de la psychologie, il enquête sur les méandres de l’âme humaine, reconnaissant que tout ce qui se produit dans la réalité n’est pas entièrement imputable à la raison, mais bien davantage à des processus infra-conscients – instincts, pulsions, valeurs –, qui constituent le « trop humain » de l’humain.

 

Paris

GF Flammarion

2019

592 p.

ISBN : 9782081279995

HUMAIN, TROP HUMAIN II. Traduction inédite d’Éric Blondel, Ole Hansen-Løve, Théo Leydenbach

Friedrich Nietzsche – Humain, trop humain II

Traduction inédite d’Éric Blondel, Ole Hansen-Løve, Théo Leydenbach

 

Livre de la maturité, Humain, trop humain ouvre la deuxième période de la pensée nietzschéenne. Le philosophe a trouvé le style d’écriture qu’il n’abandonnera plus – la forme aphoristique – et l’objet qui l’occupera toujours – l’analyse des mœurs et de la culture.

Dans ce second volume, composé d’Opinions et sentences mêlées et du Voyageur et son ombre, Nietzsche aborde des sujets de tous ordres : l’enseignement, la mode, le christianisme, le châtiment, les Grecs… Au lieu de proposer un exposé dogmatique, il procède, tel le voyageur sans attaches, par essais et expérimentations. Mais derrière le caractère apparemment hétéroclite de l’œuvre, c’est bien à une étude des mœurs et, à travers elle, à une critique de la morale que Nietzsche s’emploie. Pour lui, en effet, la morale telle qu’elle s’est développée dans la tradition philosophique a masqué derrière les lumières de la raison ce qui est perçu comme une faiblesse : les pulsions, l’irrationnel, l’« ombre » en chacun de nous – ces choses injustement mises au rebut alors qu’elles constituent la réalité profonde de la vie et que Nietzsche appelle le « trop humain » de l’humain.

 

Paris

GF Flammarion

2019

512 p.

ISBN : 9782081280083

Humain, trop humain et les débuts de la réforme de la philosophie.

« Ma nouvelle philosophie » : c’est en ces termes que Nietzsche évoque en 1878 les réflexions développées dans Humain, trop humain. Manifestation du « grand affranchissement » que Nietzsche dit avoir su accomplir à cette époque, mais aussi « mémorial d’un dressage rigoureux du moi » selon Ecce Homo, cet ouvrage se caractérise en effet par l’apparition d’une méthode et de modes d’investigation nouveaux (une « méthode historique », une enquête de nature « psychologique ») qui permettent à son auteur d’approfondir le questionnement déjà amorcé par ses ouvrages antérieurs. Témoignant à la fois de la continuité de la réflexion nietzschéenne, et de la réforme de sa mise en œuvre effective à partir de 1878, Humain, trop humain apparaît comme un moment déterminant du développement de la philosophie de Nietzsche, dont le présent volume collectif s’attache à étudier la spécificité.

 

Consulter le sommaire

Pour citer cet ouvrage : Humain, trop humain et les débuts de la réforme de la philosophie, sous la direction de C. Denat & P. Wotling, Reims, Editions et presses de l’université de Reims (Épure), coll. Langage et pensée, 2017.